• Nouveau

    Missile M1/M2

    0 Avis
    20,75 €

    AFFICHER EN HAUTE DEFINITION

     Une affiche Poster du premier missile mer-sol balistique stratégique français: le M1 et sa version améliorée M2

    En stock
    Dimensions
    Cadre (A2)
    Quantité

    Le M1 est un missile balistique à portée intermédiaire développé par la France pour équiper ses premiers sous-marins nucléaires lanceurs d'engins. Avec une portée de 2 450 kilomètres, il est équipé d'une seule tête nucléaire de 500 kilotonnes équivalent TNT. Déployé à partir de 1971 sur les sous-marins de la classe Le Redoutable, il est rapidement remplacé par le M2 en 1974 en raison de sa portée limitée.

    Le M1, d'une masse de 18 tonnes et d'un diamètre de 1,5 mètre, est propulsé par deux étages à propergol solide. Ce choix de carburant est motivé par sa stabilité de stockage, crucial à bord des sous-marins sur de longues durées. La fabrication du missile implique plusieurs industriels, notamment la SNECMA, la SEPR et Sud-Aviation. Les essais du missile, tant statiques que dynamiques, ont lieu dans plusieurs sites en France, notamment à Saint-Médard-en-Jalles et Hammaguir.

    Le lancement d'un missile balistique depuis un sous-marin en plongée présente des défis techniques majeurs. Le missile doit être éjecté du tube avec précision malgré les mouvements du sous-marin et les conditions changeantes en surface. Pour surmonter ces défis, des essais sont réalisés à petite échelle, puis à l'échelle 1, notamment à partir du sous-marin expérimental Gymnote. Après des tests réussis, le M1 devient opérationnel en 1972, avec deux ans de retard sur le calendrier initial.

    Depuis 1964, la France possède une arme nucléaire de 50 kilotonnes équivalent en TNT, transportée par des avions Mirage IV. Pour équiper les missiles des sous-marins de la classe Le Redoutable, une charge militaire plus puissante de 500 kilotonnes est développée, tout en conservant les dimensions des armes des Mirage IV. Les études débutent en 1963, avec l'idée d'utiliser une bombe thermonucléaire plus compacte, mais finalement une variante de la bombe A est choisie. La tête nucléaire MR41 est testée en 1968, avec quelques problèmes techniques à résoudre, notamment liés à l'utilisation du tritium.

    La mise au point de cette arme est retardée jusqu'en 1971 en raison de contraintes de sécurité élevées imposées par la Marine nationale. Une version opérationnelle est testée avec succès en juin 1971, et les premiers missiles sont embarqués sur le Redoutable en 1972. Cette tête nucléaire sera remplacée rapidement par la MR60, utilisant une bombe thermonucléaire, déployée à partir de 1977.

    Le missile M1, initialement équipant les premiers Redoutable, est composé de deux étages à propergol solide et stocké dans un tube interne élastique à l'intérieur du sous-marin. Il est lancé à faible profondeur avec un système de chasse à air comprimé. Cependant, sa portée limitée de 2 450 kilomètres le rend inefficace pour atteindre des cibles stratégiques telles que Moscou. Il est remplacé par les missiles M2, M20 et M4 avec des portées améliorées.

    MSBSM1
    100 Produits

    Fiche technique

    Dimensions A2 (42,0 cm × 59,4 cm)
    PapierMat 135 g/m²

    Références spécifiques

    ean13
    3701568612496

    Aucun commentaire pour le moment

    Donnez votre avis

    Missile M1/M2

    AFFICHER EN HAUTE DEFINITION

     Une affiche Poster du premier missile mer-sol balistique stratégique français: le M1 et sa version améliorée M2

    Donnez votre avis

    Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté:

    16 autre produits de la même catégorie :